La ventilation maison : Pour un air pur et sain

0

L’air intérieur de la maison doit être régulièrement renouvelé. Que cela soit de manière naturelle, en ouvrant grand les fenêtres quotidiennement, ou de manière artificielle en installant un système de ventilation performant. Quels sont les types de ventilations ? et quel est le meilleur système de ventilation pour une qualité d’air intérieur optimale ?

La ventilation naturelle

On ouvrant les fenêtres chaque matin l’air intérieur circule, mais cette méthode laisse l’air pollué de l’extérieur entrer. En plus de cela, elle entraîne des pertes en énergie importantes, surtout en hiver quand les radiateurs fonctionnent. C’est pour cela que la ventilation naturelle n’est pas la meilleure solution de ventilation pour les maisons. En effet, plusieurs systèmes de ventilation ont été conçus pour combler ce besoin en une ventilation qui permet de purifier et filtrer l’air intérieur.

Les ventilations artificielles

Il existe deux grandes familles de ventilation maison artificielle, les ventilations mécaniques contrôlées (à simple flux, à double flux, répartie, ponctuelle…) et les ventilations positives hygro régulées VPH. Leurs principes de fonctionnement sont proches, mais la VPH est la ventilation de dernière génération qui est venue pour corriger les failles de la VMC offrant ainsi un air filtré, hygrorégulé et préchauffé.

La solution de ventilation ultime : purification d’air, ventilation et chauffage

La ventilation positive hygrorégulée est un système de haute performance combinant trois fonctions à la fois : purification, hygrorégulation et préchauffage de l’air filtré .Vous pouvez désormais profiter d’un air pur à la température souhaitée tout en éliminant l’humidité et les différents polluants. La VPH est un système qui fonctionne au moyen de plusieurs filtres et rafraîchit continuellement l’air présent, chauffe l’air entrant durant l’hiver et le refroidit en été, garantissant ainsi un climat intérieur idéal.

Ventilation et économies d’énergie

Il faut considérer avec attention ces deux éléments contradictoires. D’un côté, la ventilation conduit à une perte de chaleur. Il en résulte donc un surcroît de consommation d’énergie électrique et des frais de chauffage plus élevés. Mais la VPH permet, grâce à un échangeur thermique, de récupérer en partie la chaleur de l’air expulsé. Les pertes de chaleur sont minimales. La VPH est donc un système de ventilation économique qui facilite le processus de chauffages pour les radiateurs durant l’hiver.

Enfin, en installant une VPH, on ne se permet pas seulement d’effectuer des économies d’énergie et de bénéficier d’une bonne qualité d’air intérieur mais on évite aussi les différents problèmes de santé causés par la respiration d’un air pollué.

 

 

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire