Internet ou la fin de la presse écrite ?

0

Depuis longtemps, on évoque la disparition de la presse écrite. La faute à Internet surtout, et à des moeurs de consommation de l’information qui évoluent au fil des ans. Toutefois qu’arrive-t-il véritablement et est-on en mesure d’affirmer tout simplement que la presse magazine est morte?

Les lecteurs restent proches de leurs journaux et magazines

Tout d’abord nous continuons de lire des journaux. Effectivement, moins régulièrement qu’il y a 10 ans, mais cette diminution n’est pas arrivée à un point où l’on pourrait parler de domaine en péril.

journaux

L’abonnement de magazines en ligne ou hors ligne continue de séduire des nouveaux fidèles, qui continuent de lire leurs magazines préférés, et ne se sont pas déplacés d’un support à un autre (du print au web), mais combinent plusieurs supports.
Un phénomène qui observe cependant des écarts en fonction des secteurs et les genres de journaux, le gap entre petits et grands magazines étant parfois majeure.

L’abonnement magazine en ligne résiste

magazine en ligne

C’est le second constat qu’il est possible de faire. On constate en effet que depuis plusieurs années désormais, les kiosques sur le web se sont bien développés, et d’importants cybermarchands en France (Viapresse, Rueducommerce ou la Fnac) sont venus rejoindre de petits acteurs proposant des milliers d’offres comme des abonnements à des magazines féminins, animaux, finance…

Une offre qui a tendance à se diversifier dans un univers à la concurrence croissante, mais qui montre bien que les français apprécient toujours les journaux papier, et que le secteur peut faire la différence en combinant papier et Internet, ou en dénichant la bonne stratégie à avoir.

Les magazines papiers ne sont donc pas encore finis, méfiez-vous!

 

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire