Google revient en Chine

0

Le moteur de recherche se dit prêt à conquérir de nouveau le marché chinois en acceptant les conditions du gouvernement de Xi Jinping sur la censure de certains termes.

Une version android censurée de Google pour le marché chinois

Le marché que Google tente de ravir depuis des années est un marché gigantesque de plus de 750 millions d’utilisateurs. Concrètement, les premiers pas du moteur de recherche se feront sous la forme d’une application android à télécharger dans un premier temps.

Cette version censurée va explicitement rayer des termes et des sites web traitant des droits de l’homme, de la religion, de la démocratie et de la protestation pacifique. Autrement dit, Google doit faire ses preuves et se plier complètement aux exigences des autorités chinoises.

Pour obtenir l’approbation du gouvernement chinois, Google devra également travailler en collaboration avec une société anonyme basée en Chine. La gestion et le développement de l’application se feront donc dans le cadre d’un joint-venture dont les conditions et les degrés de participation de chaque acteur sont encore inconnus.

Pas de date fixe de lancement du projet

L’information a été lâchée par The Intercept qui précise également qu’aucune date de lancement n’a été fixée pour l’instant et le projet est resté secret pendant plusieurs mois. Près de 99% des salariés de la firme américaine ignoraient ce projet qui a été initialisé en décembre 2017 par le PDG de Google, Sundar Pichai. L’offre est donc de nouveau sur la table, en attente de voir comment l’opinion publique va le prendre.

Après 8 ans d’absence et malgré la censure, les utilisateurs chinois vont peut-être à nouveau pouvoir accéder à des milliards d’informations de Google. Rappelons que Google avait dû se retirer du marché en 2010 après 4 ans de service en mode censurée. Cette première version a fait l’objet d’une vive objection de la part du Congrès américain. Les politiciens défendant les droits de l’homme essentiellement l’ont emporté sur les intérêts économiques en faisant pression sur le géant américain.

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire