Facebook met à jour sa fonction « reconnaissance faciale »

0

Facebook a annoncé ce 3 septembre 2019 qu’il avait l’intention de déployer à l’échelle globale, sa fonction de reconnaissance faciale.

Fin de l’identification automatique

Plus d’un an et demi après le lancement de la fonction en Europe, Facebook semble se donner du mal à mieux protéger la vie privée et les données, y compris biométrique, de ses utilisateurs. Une décision qui ne semble pas être spontanée, mais plutôt imposée par la pression des institutions. En effet, le réseau est entrain de faire l’objet d’un recours collectif contre son prétendu stockage illégal de données biométriques de plusieurs millions d’utilisateurs sans leur consentement.

Cette fonction va en réalité remplacer l’ancienne « Tag Suggestions » qui a été déployée en 2017 et qui ne semble pas avoir été totalement adoptée par les utilisateurs du réseau. À cette époque, Facebook pouvait vous reconnaître puis tagger automatiquement la photo dans laquelle vous apparaissiez. Aujourd’hui, avec les nouveaux paramètres, Facebook peut vous reconnaître et tagger vos photos, seulement si vous en faites la demande. Autrement dit, l’identification ne se fera plus automatiquement.

Des limitations d’usage encore problématiques

Cependant, il est important de signaler que les possibilités restent limitées. En effet, la « reconnaissance faciale » de Facebook ne vous permet pas cependant de contrôler toutes les fonctionnalités qui utilisent votre visage. Par exemple, la fonction Photo Review qui permet d’être notifiée quand vous apparaissez dans une photo n’est pas activée lorsque vous n’êtes pas autorisée à voir la publication (quand vous êtes par exemple bloquée par le profil qui diffuse la photo ou que ce dernier ne fait pas partie de vos contacts).

C’est d’ailleurs cette faille dans la politique de protection des données des utilisateurs qui lui a causé en juillet dernier, le paiement d’une lourde amende de 5 milliards de dollars. La justice a estimé que le géant américain a « trompé » ses utilisateurs sur leur capacité à contrôler leurs informations personnelles alors qu’ils ne peuvent même pas contrôler l’usage qui est fait de leur visage par le réseau et les utilisateurs du réseau qui ne figurent pas dans leurs listes d’amis.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire