EURL ou SASU : Quelles différences et quels avantages ?

0

De la même manière que l’EURL soit en fait, tout simplement une SARL à associé unique, la SASU n’est rien d’autre qu’une SAS à associé unique. Ce qui différencie réellement ces deux statuts, c’est l’étendue des responsabilités de l’associé unique. Lorsqu’on observe l’EURL et la SASU dans les détails, on peut aisément citer un certain nombre de différences.

La différence de régime social du dirigeant

La SASU est moins courante que l’EURL. Dans les deux cas, le dirigeant est l’unique associé de la société. La seule différence est que le gérant d’une EURL est un travailleur non-salarié tandis que le président d’une SASU est un dirigeant salarié. Cette différence va pourtant impacter le montant des cotisations sociales, sur le mode de calcul et sur les conditions de versement.

  • Président de SASU : Les charges sociales seront de 82% sur les rémunérations mensuelles et 15.5% sur les dividendes, car il est affilié au régime général
  • Gérant de l’EURL : les charges sociales seront de 45% sur les rémunérations mensuelles et de 45% également sur les dividendes puisqu’il est affilié au Régime social des indépendants.

L’affiliation au RSI présente un sérieux inconvénient. En effet, les cotisations sont toujours dues, même si le gérant ne perçoit pas ou très peu de rémunérations. L’EURL n’est donc pas une solution très adaptée si aucun autoversement de salaire n’est prévu dans votre budget prévisionnel. Il est préférable d’opter pour une SASU qui paie des cotisations en fonction des salaires versés. Ceux qui sont intéressés peuvent obtenir de l’aide pour la création d’une SASU.

Les différences sur le régime fiscal de la société

L’EURL est soumis à l’IR. Mais pour éviter la double imposition, les salaires versés ne sont pas déduits du chiffre d’affaires et seront donc intégrés au bénéfice imposable. Une solution plutôt favorable avec tous les avantages d’une EURL. Les dividendes sont également considérés comme des bénéfices réalisés par l’EURL et sont imposables.

LA SASU est par défaut soumis à l’IS mais peut opter pour une imposition sur le revenu au bout de 5 années d’existence et pour 5 ans maximum. Toutefois, les bénéfices de la société sont imposés à hauteur de 15% pour les 32120 premiers euros et ensuite à hauteur de 33.33% pour les montants supérieurs à ce plafond. Le dirigeant étant salarié, sa rémunération sera déduite du chiffre d’affaires. Le dirigeant sera imposable au titre de l’IR.

Partager.

A propos de l'auteur

Jonathan Lasbordes

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire