Comment redynamiser une entreprise ?

0

Face à une baisse d’activité ou de performance, les patrons d’entreprises doivent immédiatement réagir. Mais au-delà de l’apparence, il n’est pas toujours facile de trouver des solutions adaptées et efficaces face à un problème. Pourtant il ne faut pas attendre que l’entreprise soit en phase de redressement ou au bord de la faillite pour agir. Dès que l’entreprise est encore dans une situation d’où elle peut se relever, il faut apporter des solutions. Quand surviennent les mois où l’entreprise n’est pas capable de payer ses charges ou quand il arrive à peine à les couvrir, il faut adopter immédiatement une autre démarche. Mais souvent les chefs d’entreprises ne savent pas par où commencer ni comment parvenir à une stabilité. Quelques conseils ont été élaborés justement ici pour eux.

Le diagnostic :

Pour pouvoir apporter des solutions efficaces, il faudra prendre du recul par rapport à l’entreprise. La première erreur souvent commise par les dirigeants de PME ou d’autres entreprises plus conséquentes et de se précipiter. Il est vrai que la résolution doit se faire dès que la difficulté se présente, pourtant cela devrait se faire par étapes. Pour déceler le cœur du problème, il faudra un regard extérieur, il ne faut pas tomber dans le piège où l’on croit voir ce qui ne va pas sans aller au cœur des choses. C’est par exemple ce qui s’est passé pour le groupe Solocal avant la nomination d’eric Boustouller  à sa tête.

Les forces de l’entreprise :

Le plus grand succès d’Éric Boustouller pour Solocal est d’avoir permis la redynamisation de l’entreprise en misant sur le tout numérique. Toutes les entreprises qu’ils soient de petite taille ou non ont une ou plusieurs forces qui ne demandent qu’à être exploitées. Après le diagnostic complet, on arrive à des conclusions qui descellent les points forts et faibles de l’entreprise. Il est important d’isoler ceux qui sont exploitables. Ensuite, il faudra tout mettre en œuvre pour un changement de stratégie par rapport au potentiel réel de l’entreprise. Ceux-ci peuvent être par exemple des compétences spécifiques que seuls les employés ont le secret, ou une sous-activité de l’entreprise qui doit être développé.

 Le climat social :

La hantise des dirigeants d’entreprise est bien sûr les débordements que pourrait engendrer une baisse d’activité. Pour éviter à tout prix les grèves et les mécontentements, il faudra instaure un climat de confiance entre les employés et la classe dirigeante. A l’exemple d’Éric Boustouller qui a pris la direction de Solocal, celui-ci s’est montré familier avec les salariés en leur prônant les bienfaits du tutoiement. Il est important de faire sentir aux collaborateurs que le patron est là pour sauver l’entreprise, et que les objectifs doivent être atteints ensemble. La richesse d’une entreprise repose sur la cohésion de l’équipe et la volonté commune de réussir. Il faudra alors user de son leadership pour convaincre et inspirer confiance.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire