Chambre funéraire Vs chambre mortuaire : Quelle différence

0

Nul ne peut nier qu’il existe une distinction entre chambre funéraire et chambre mortuaire. Toutes les deux servent en effet  à la conservation du corps dans l’attente des obsèques mais les principes de fonctionnement sont différents et ne concernent pas les mêmes types d’établissements.

Qu’est-ce qu’une chambre mortuaire ?

La chambre mortuaire existe dans un établissement de santé. Sa présence est obligatoire dans les hôpitaux publics, et reste  facultative dans les cliniques privées. Elle est synonyme de  morgue, et elle est définie comme étant un service hospitalier dont le  but est de conserver les corps en priorité pour les personnes décédées au sein de l’établissement. Les corps sont entreposés dans des cases réfrigérées dont la température varie de 0°C à +5°C.
La conservation du corps est gratuite pendant 72 heures, temps nécessaire pour organiser les obsèques. Au-delà de cette limite, l’hôpital demande une contribution financière dont le montant est fixé en autonomie par le directeur de l’établissement. La durée maximale pour entreposer un défunt dans une chambre mortuaire est de 6 jours sauf si personne ne réclame le corps. Dans ce cas la limite est repoussée à 10 jours et l’établissement de santé a le droit d’organiser l’inhumation.

Pour les territoires dont les services de chambres funéraires sont absents, il est souvent proposé de recevoir les corps des personnes décédées directement à la chambre mortuaire. Le service devient alors payant.

La chambre mortuaire comporte un espace public pour les familles et une pièce pour les cérémonies religieuses.
Si l’établissement ne possède pas de chambre mortuaire, elle doit en avertir la famille dans un délai maximal de 10 heures après le décès. Dans ce cas, il revient à la famille de contacter une structure privée avec chambre funéraire. La famille est aussi en droit de demander jusqu’aux obsèques l’hébergement du défunt à son domicile.

Qu’est qu’une chambre funéraire ?

Une chambre funéraire est la propriété exclusive d’une agence des pompes funèbres ou à une municipalité. Appelée communément funérarium, elle est destinée à accueillir les proches du défunt pour se recueillir  près du corps dans l’attente de l’enterrement. Accessible 7 jours sur 7, le funérarium dispose de plusieurs espaces. Il est possible si le service des pompes funèbres le propose de poser le corps dans un salon privé.Ce service demande alors des frais supplémentaires.
Ces salons d’accueil sont insonorisés et donnent  une certaine  intimité avec le proche disparu. Une chambre funéraire est donc destinée à accueillir les familles qui viennent se recueillir auprès du défunt avant l’inhumation ou la crémation. Les lieux sont décorés avec sobriété pour apporter le maximum d’apaisement et de sérénité. Le corps du défunt sera présenté sur un lit ou directement dans le cercueil.

Le personnel des pompes funèbres va recourir à un thanatopracteur pour rendre le visage et le corps du défunt présentable aux personnes venant lui rendre hommage. Pour cela,  le défunt est habillé dignement et les volonté ou rites religieux sont totalement respectés. Des soins de toilettage et de conservation du corps sont compris dans la prestation. La conservation des corps jusqu’à la mise en bière est optimisée par un système de réfrigération (lit ou rampe) et par des procédés chimiques (formolisation). La loi oblige le recours à des soins de conservation dans un délai de 24 à 48 heures maximum après le décès.

Le transport du corps vers la chambre mortuaire doit être réalisé par un véhicule habilité, généralement nommé corbillard. Les prix sont à la charge des familles. Un délai de 48 heures est imposé afin de transporter le corps vers une chambre funéraire.les personnes décédées de maladies contagieuses ne sont pas acceptées dans une chambre funéraire et doivent être accueillies par un service d’établissement de santé.

Chambre mortuaire / une chambre funéraire : que choisir?

En France, 80% des personnes meurent à l’hôpital. C’est un établissement de santé qui est apte à recevoir le corps dans une chambre mortuaire. Toutefois la famille a le droit de décider de rapatrier le corps vers le domicile ou vers une chambre funéraire

Pour un décès dans une maison de retraite, le corps sera conservé dans la chambre mortuaire de l’établissement. Mais même si la maison de retraite a le droit de garder le corps dans l’appartement de la personne décédée c’est-à-dire à son domicile, il est souvent conseillé de procéder à son transport vers une chambre funéraire afin de ne pas troubler la tranquillité des résidents.
En cas de décès sur la voie publique, le corps doit être conservé dans une chambre funéraire.

Si l’hôpital est loin du domicile, il est possible de faire rapatrier le corps vers un funérarium pour les visites. Les services des pompes funèbres peuvent avec l’accord de la famille organiser une veillée mortuaire en présence du corps du défunt. C’est un moment de recueillement très fort, riche en émotions.

Combien coûte une chambre funéraire ?

Le prix d’une chambre mortuaire est gratuit les 3 premiers jours. Mais pour une chambre funéraire, des coûts sont facturés par l’agence des pompes funèbres et sont de l’ordre de :

• Entre 150 et 300 euros pour le transport vers une chambre funéraire.

• Entre 50 et 80 euros pour les frais d’administration.

• Environ 100 à 150 euros par jour en chambre funéraire.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire