Un scénario tel que celui de Ashley Madison possible en France ?

0

Un groupe de pirates informatiques se faisant appeler « The Impact Team » avait menacé en juillet dernier le site Ashley Madison de divulguer les informations privées de ses utilisateurs si le site de rencontres ne fermait pas. Aujourd’hui, les millions d’utilisateurs se retrouvent avec leurs coordonnées et leurs préférences en matière de relation divulguées à tout vent.
Un tel scénario est-il possible en France ? Est-ce que cela touche uniquement les « gros » sites ?

Des données jamais 100% sécurisées

The Impact Team avait informé courant juillet 2015 qu’il était parvenu à s’emparer des données de millions d’utilisateurs du site américain Ashley Madison qui est spécialisé dans la rencontre libertine. Précisant que le site n’était que faiblement sécurisé, ces pirates informatiques avaient alors menacé de divulguer toutes ces informations si les responsables de Ashley Madison ne baissaient pas le rideau définitivement.

Les dirigeants de l’entreprise américaine ne cédant pas à leurs exigences, ce sont donc des millions de comptes qui ont été rendus publics. Mais les véritables otages dans cette affaire, ce ne sont nullement les responsables de Ashley Madison, mais bien les utilisateurs.

La presse du monde entier rapporte d’ailleurs que cela a engendré des situations personnelles complexes, au point que certaines personnes seraient allées jusqu’au suicide comme le rapporte Le Parisien.

D’autres utilisateurs commencent à se retourner contre l’éditeur du site, en particulier aux Etats-Unis comme l’indique le journal américain Reuters, mais peu importe, le mal est fait.

Un tel scénario est-il possible en France ?

Cette actualité rappelle à tous les usagers d’internet que leurs données ne sont jamais totalement à l’abri d’une action malveillante ou d’une erreur. On se souvient des nombreux scandales ayant les mêmes conséquences, comme Sony il y a quelques années.

Toutefois, en matière de piratage, ce sont évidemment, les plus gros sites de rencontres qui sont visés les premiers. En effet, à quoi bon s’attaquer à des portails tels que Piouk ou FrancoCougar qui sont loin d’avoir la taille d’un Ashley Madison. Toutefois, si le risque est moindre, il ne faut pas croire qu’il est inexistant.

Utilisateurs pris au piège

Un tel scénario tel que celui qui fait actuellement la Une de nombreux journaux et webzines n’est donc pas exclu en France. Il n’y a en effet aucune garantie qu’un jour des informations que vous aurez laissées sur un tel site ou même sur un site marchand ne soient pas divulgués.

La seule parade efficace ? Fournir le moins d’informations possible chaque fois que vous vous inscrivez quelque part sur internet.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Passionné du web et de l'actu, j'adore partager mes trouvailles au travers d'articles. Mes thèmes de prédilections : le shopping, les innovations, la cuisine et l'écologie.

Laissez un commentaire