Abattre d’un arbre penché : comment s’y prendre ?

0

L’abattage d’arbre est une opération qui consiste à le couper en mettant terme à sa vie. Il est souvent entrepris lorsque l’arbre représente un danger pour les personnes et leurs biens.  Il s’agit d’une activité dangereuse dont la réalisation est strictement réservée aux professionnels. En effet, cette tâche demande la maîtrise des techniques de base de l’abattage, mais encore une connaissance large quant à l’utilisation des outils indispensables pour sa réalisation. Si abattre un arbre bien droit n’est pas une mince tâche à faire, l’abattage un qui soit penché demande plus d’attention.

De quoi a-t-on besoin pour abattre un arbre penché en toute sécurité ?

Que l’arbre soit penché ou non, les mesures de sécurité demeurent les mêmes. La différence réside dans le danger auquel s’exposent les travailleurs. En effet, le tronc de l’arbre penché risque d’éclater avant même que le trait d’abattage ne soit réalisé. Pour éviter les accidents occasionnés par d’éventuels éclatements, on utilise une serre tronc. Outre cette dernière, voyons de près les outils nécessaires à la réalisation d’une telle opération. Sachez qu’il s’agit d’une liste très limitative, mais qui comprend les principaux matériels utilisés.  Un professionnel tel que cet élagueur dans le 78 aura donc besoin de :

  • Une tronçonneuse.
  • Un coin d’abattage pour contrôler la trajectoire de la chute. Il est souvent fait en bois, en plastiques ou en aluminium et est utilisé en fonction de vos besoins.
  • Un levier d’abattage qui facilite le basculement et la chute de l’arbre.
  • Un treuil qui peut être manuel ou électrique pour maintenir l’arbre une fois le trait d’abattage réalisé afin d’éviter l’éclatement du tronc d’arbre.

Outre ces matériels, le travailleur doit impérativement se munir de son équipement de protection individuelle ou EPI.

Les étapes à suivre pour l’abattement d’un arbre penché.

Il est plus aisé de faire tomber l’arbre suivant son inclination naturelle. Mais parfois il faut procéder différemment en raison des paramètres qui l’entourent. Avant toute chose, assurez-vous que personne ne se trouve à proximité ou dans la zone d’impact de la chute. Voici donc les étapes à ne pas négliger.

D’abord, vérifiez le sens de la chute. Pour le calcul de l’angle de la chute, il faut tenir compte des différents paramètres du chantier sur lequel vous travailler. La détermination de la chute doit se faire en fonction du sens du vent et de son intensité par exemple.  Dans le cas d’un arbre penché, si l’on ne souhaite pas le faire tomber suivant son inclination naturelle, il faut se servir d’un tracteur forestier ou d’un treuil qui peut être électrique ou manuel pour le redresser. Il faut ainsi essayer de placer le câble du treuil à une hauteur assez importante de l’arbre à couper. Le treuil doit par contre se trouver à une distance qui est égale à une fois et demie de la hauteur de l’arbre à abattre.

Ensuite, il faut réaliser l’entaille d’abattage. Elle doit former un angle de 45°au minimum et ne doit pas dépasser le quart du diamètre du tronc d’arbre. Cette opération sera suivie du marquage de l’épaulement et de la charnière. L’épaulement doit être tracé un peu plus haut que l’entaille d’abattage et la charnière plus épaisse que celle retrouvée dans le cadre d’un abattage normal. Pour faciliter le redressement de l’arbre, les coins sont insérés au fur et à mesure que l’on trace le trait d’abattage.

Enfin, actionnez le treuil pour faire tomber l’arbre. Cette opération doit se faire progressivement pour éviter que le câble ne se casse sous le poids de l’arbre. Il ne doit pas y avoir d’à-coups. L’arbre à faire tomber doit être tiré en direction du treuil en douceur.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire