Qu’est-ce que le mouvement « Nuit Debout » ?

0

Déjà quatre nuits passées place de la République à Paris pour les membres du mouvement Nuit Debout. Étudiants, travailleurs, précaires, ils rêvent tous d’un autre monde.

Changer le monde

Les revendications sont différentes, les espoirs nombreux mais la volonté est la même pour tous ceux présents place de la République depuis plusieurs nuits. Les bâches ont été tendues entre les arbres, on voit quelques slogans bien connus apparaître ça et là : « Je lutte des classes », « Rêve général », « Désobéis aux lois injustes »… Que se passe-t-il exactement ?

C’est en marge d’une manifestation contre la « Loi Travail » la semaine dernière que le mouvement Nuit Debout s’est créé. À l’issue de la manifestation qui s’est terminée place de la République, certains sont restés toute la nuit afin de donner davantage de poids à leurs contestations contre la loi El Khomri et plus généralement à la montée des inégalités. Parmi eux, Gaël Brustier, docteur en sciences politiques qui expliquait à l’antenne d’Europe 1 : « C’est un mouvement qui vient d’une contestation contre la loi Travail mais il s’inscrit dans un mouvement plus vaste et notamment la situation qui frappe actuellement les plus jeunes qui doivent faire face au déclassement, à la montée des inégalités et par le fait que les diplômes ne sont plus protecteurs aujourd’hui ».

Qui participe au mouvement ?

Un comité d’organisation composé de personnes « investies dans les luttes sociales » s’est développé, qui a été rejoint par d’autres intéressées par la démocratie. Gaël Bustier reconnait d’ailleurs que Nuit Debout n’est pas que spontanée puisque l’on y retrouve « des intellectuels, des personnes impliquées dans des combats sociaux ».

L’idée de ces participants au mouvement Nuit Debout : est-il possible de changer le monde sans prendre le pouvoir ? Ils cherchent à trouver des solutions aux problèmes sociaux, économiques, démocratiques. Certains politiques ont toutefois exprimé leur soutien au mouvement, notamment Jean-Luc Mélenchon qui s’est dit fier d’être récupéré si le choix se présente.

Nuit Debout souhaite se développer dans d’autres grandes villes et notamment Toulouse et Strasbourg. Objectif, prendre autant d’ampleur que les Indignados en Espagne !

 

 

 

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire