L’immobilier frontalier en Suisse, un marché en plein essor

0

La raison du boom immobilier suisse

La migration volontaire, qu’elle soit définitive ou saisonnière, dépend de plusieurs facteurs. Mais le facteur déterminant est la recherche d’emploi. Trouver une source de revenus stable, avec de bonnes conditions de travail, incite la population active d’un pays à migrer hors de ses frontières. Mais qui dit migration dit besoin de logements. En effet, non seulement ce flux de travailleurs migrants affecte le secteur immobilier  dans le pays d’accueil, mais peut devenir un marché à fort potentiel. C’est le cas de la Suisse qui accueille actuellement une masse importante de travailleurs migrants venant de ses pays limitrophes. D’où l’essor de l’immobilier en Suisse.

Quelles opportunités pour les étrangers ?

Le souci de proximité du lieu de travail semble être, en plus de l’attractivité d’un emploi mieux rémunéré, la raison de cette migration. En addition à cela, la politique de logement en Suisse a permis aux migrants d’avoir accès à des logements acquis par crédit à taux de remboursement  bas par rapport à ceux de leurs pays d’origine. Pour le cas des Français, près de 130 000 travailleurs migrent vers la Suisse soit en louant soit en acquérant des logements dans le souci d’accéder aux emplois.

Un marché bien étudié

Compte tenu de la force du franc suisse, acheter à crédit est moins couteux qu’en  France ou en Allemagne. Le ratio masse salariale-charge social pour le travailleur étranger est beaucoup plus viable. En effet, si l’on soustrait les charges sociales au salaire net  des travailleurs migrants ces derniers se trouvent dans la possibilité de mener une vie beaucoup plus agréable que dans leurs pays d’origine. En ce sens, il est plus viable d’acquérir un logement en Suisse et d’y vivre pour un travailleur étranger.

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire