Des nanoparticules dans notre alimentation ?

0

Les nanoparticules seraient-elles dangereuses pour notre santé ? Oui, à en croire une ONG qui a récemment alerté les consommateurs.

Un manque d’informations pour le client

L’ONG Agir pour l’Environnement a publié sur son site une étude portant sur les nanoparticules et plus précisément leur présence dans plusieurs produits alimentaires sans que cela ne soit signalé sur l’étiquette. « Selon la réglementation européenne, la mention “nano” aurait dû figurer sur les étiquettes», ont ainsi rappelé les porte-parole de l’association. Magali Ringoot, qui en fait partie, poursuit : « Cette enquête apporte la preuve qu’il y a défaillance dans l’information et la protection du consommateur ».

Depuis ces constations, Agir pour l’Environnement a décidé de saisir la direction de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) afin qu’elle « procède au rappel des produits incriminés ». Parmi les marques et produits cités dans l’étude, William Saurin, Malabar, LU ou encore certains produits Carrefour.

Quels risques ?

Les nanoparticules sont présentes dans un grand nombre de produits de consommation courante, qu’ils soient alimentaires, cosmétiques, électroniques… Les risques les concernant sont encore mal connus c’est pourquoi depuis 2014, les professionnels ont l’obligation de faire apparaître leur présence sur l’étiquette.

Ultra-fines (un milliardième de mètre), issues de l’homme (gaz d’échappement), de la nature (volcans), ou créées scientifiquement, leurs propriétés permettraient d’imaginer une infinité de nouvelles possibilités. Certaines entreprises se sont même spécialisées dans leur fabrication et leur distribution. On les retrouve principalement dans le transport, elles servent à améliorer le rendement des moteurs par exemple, la cosmétique, elles permettent de rendre les produits solaires résistants à l’eau, l’énergie, elles servent à l’isolation des bâtiments, ou encore l’agriculture pour rendre les pesticides plus absorbables.

Dans l’alimentation, elles peuvent être au cœur du produit ou dans son emballage. Texture plus onctueuse, aliments plus brillants, bien colorés, fruits qui mûrissent moins vite, tout cela est souvent la conséquence de la présence de nanoparticules.

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire