2015 : une année positive pour le crédit à la consommation en France

0

Avec un taux d’augmentation de 5,9%, le crédit à la consommation a connu un net accroissement en 2015. Ceci s’explique simplement par l’augmentation des opérations de location avec des options d’achats. Une flambée impressionnante des chiffres a été remarquée entre la période de Décembre 2014 à Décembre 2015.

Un écart de chiffres d’affaires prometteur en période de crise

L’année 2015 a enregistré une grande hausse en termes de chiffres d’affaires pour les organismes de crédit en France, rien que sur les différents types de crédit à la consommation. En effet, un écart d’environ 2,12 milliards d’euros reste perceptible. Pour les autres types de crédits dits classiques, le chiffre n’atteint que les 2,1%. Même en comparaison avec les activités financières de 2014, une hausse de 5,6% a été largement constatée par les spécialistes.

D’après les données fournies par l’ASF ou l’Association française des Sociétés Financières, cette élévation se ressent pour chaque trimestre d’exercice. Bien que cette flambée des chiffres ne se rapproche pas encore de la belle année 2007, qui a enregistré un taux d’élévation de 19%, c’est un espoir considérable pour les organismes financiers, tels que moncreditrapide.info, en ces périodes d’après crise.

Une préférence incontournable vers le crédit personnel et le LOA

D’après les analyses effectuées sur les rapports d’activités financières de l’année 2015, on a pu constater une grande préférence des consommateurs pour le crédit personnel. L’idée de requérir un crédit sans justificatif continue de séduire convenablement la majorité des Français. Rien que pour sa part, le crédit personnel inscrit une hausse de pas moins de 5,9% et il représente au-delà de 30% de la production totale des organismes de crédit.

Le recours au crédit personnel conforte toujours les clients bien que les LOA gagnent du terrain en règle générale. En effet, ces procédés de locations avec option d’achat restent bénéfiques pour les consommateurs, surtout dans le domaine de l’automobile. Le prêt personnel est une variante préférée, mais les LOA enregistrent également le plus fort taux d’appréciation de la clientèle. Une petite déclinaison du crédit renouvelable est par contre remarquée pendant l’année 2015.

Toujours d’après l’ASF, ce revirement au manque d’intérêt pour les crédits renouvelables date depuis 2009. Ce sont plutôt les habitants de l’Outre Atlantique qui restent fidèles à ce mode de crédit à la consommation. Ceux dans l’Hexagone préfèrent nettement les gros achats. Ils utilisent généralement le crédit renouvelable que pour des besoins d’argents ponctuels.

Partager.

A propos de l'auteur

Jonathan Lasbordes

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire